Le Cirneco dell'Etna

Je sais que vous aimez découvrir la Race du Mois à chaque mise à jour. J'ai donc décidé, en ce dernier mois de 2012 de vous en offrir une seconde et pas des moindres. En effet, Il y avait fort longtemps que je voulais consacrer un article au Cirneco dell'Etna. J'en croise parfois quelques uns en expositions et je dois dire que leur silhouette athlétique, leur grâce et leur élégance attirent mon attention. J'en avais d'ailleurs photographié plusieurs à la Mondiale de Paris en 2011. J'ai demandé à Sylvie Merlingeas qui élève cette race sous l'affixe "du Haut Chignaguet", et la connait parfaitement de venir nous en parler.

 

Le Cirneco dell'Etna

 

 

Le Cirneco et moi

 

En quête de recherche sur internet d’une race rare qui pouvait me plaire aussi bien pour son physique que pour son caractère, j’ai aussitôt craqué sur cette race.
Après une année de réflexion. Me voila en route pour la Sicile direction Palerme chez Monsieur Giarrizzio Gaétani  élevage d’Oriséo à qui j’avais commandé trois chiots deux femelles et un mâle.
Enchantée de mes petites bêtes et un an plus tard je décide de repartir en Sicile voir un autre élevage mon choix se porte sur les Gelso Bianco de Monsieur Aiéllo Giuseppe cette fois mon choix se porte sur des sujets âgés de un an et demie pour avoir la certitude d’avoir de bons ports d’oreilles.
Plus je vie avec eux plus je suis émerveillée par la grâce de leurs mouvements, leur caractère vif, gai et affectueux. Très doux avec son maitre il se montre réservé avec les étrangers.
En France c’est une race confidentielle.

 

Un peu d’histoire


Le Cirneco à vécu dans l’ombre de son maitre pendant trois mille ans seulement parce qu’il était capable de chasser en particulier le lapin repas privilégié pour la saveur et l’apport en protéines.
Très  souvent en particulier les sujets les meilleurs ont été cachés de peur qu’ils ne soient volés, gardés en secret comme quelque chose de précieux on refusait les males pour les accouplements affichant une sorte de jalousie qui trouve motivation seulement pour ceux qui connaissent la culture et la mentalité de la Sicile.

Bora del Gelso Bianco

 

Les études classiques au sujet des races canines dans le bassin de la méditerranées sont parvenues à la conclusion que le Cirneco de l’Etna descendrait des anciens chiens de chasse élevés dans la vallée du Nil à l’époque des Pharaons chien qui serait arrivé en Sicile avec les Phéniciens.
Mais des recherches très récentes parlent en faveur d’une nouvelle conception selon laquelle il s’agirait   d’une race autochtone d’origine Sicilienne provenant précisément des parages de l’Etna. Des monnaies et des gravures attestent en effet que le Cirneco existait en ces lieux bien des siècles avant la naissance du christ.

 

C’est un chien de type primitif aux formes élégantes et élancées, de tailles moyennes peu encombrantes robuste et  résistant.
C’est aussi un excellent chien de garde doté d’une ouïe très fine, qui dissuade de part ses aboiements.
Le premier standard à été rédigé par le professeur Solaro un éminent zoologiste et il à été reconnu en 1939 par les instances cynophiles Italienne il à été actualisé 1989.le premier champion de conformité au standard de la race a été la femelle Aetémis Pulpa en 1952.

 

 

Standard

Erika del Gelso Bianco

 

Male, hauteur : 46 à 50 cm, poids 10 à 12 kg
Femelle, hauteur : 42 à 46 cm poids 8 à 10 kg
Tronc : longueur égale à la hauteur au garrot. Le garrot est bien élevé et le thorax est in peu plus long que la moitié de la hauteur au garrot.
La tête et le museau : avec le crâne de forme ovale et les axes du crâne facials légèrement divergents ou parallèles. Le profil supérieur du crâne est légèrement convexe. Le museau fait au moins 80 % de la longueur du crâne.
Truffe : sur la même ligne du canal nasale et elle doit être de forme rectangulaire.
Dents : régulièrement alignées et complètes ; fermeture en ciseaux.
Cou : avec le profil supérieur très arqué.
Peau : bien adhérente dans tout le corps.
Membres : aussi bien les postérieurs que les antérieurs doivent avoir une ossature dosée.
Epaule : avec les omoplates longs d’environ 1/3 de la hauteur au garrot et qui doivent être incliné de 55°par rapport au plan horizontal.
Musculature : sèche mais bien dosée au corps.
Ligne supérieure : rectiligne sur le garrot.
Queue : insérée en bas, de forme uniforme, longue jusqu’au jarret.
Proportion : longueur du tronc égale à la hauteur au garrot ; le museau est au crâne comme 8 à 10.
Poil : d’égale longueur dans tous le corps, toujours ras et lisse.
Couleurs admises : fauve uniforme, isabelle, fauve et blanc, toléré la couleur blanc uniforme avec des taches orangées.     

 

Album Photo

 

 

Erika et Fritz del Gelso Bianco dit Arsène

 

Arsène

 

 

Bora, ses bébés - Erika et Arsène à Estoril

 

 

Erini et ses bébés

 

Hanat du Haut Chignaguet, la relève

 

Hanat encore

 

Arsène

Le site de Sylvie :

 

http://www.du-haut-chignaguet.com/



02/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres