Le Spitz Loup

Vous n'êtes pas sans savoir que j'admire beaucoup de nombreux chiens du cinquième groupe et particulièrement les Spitz de tout poils. Je partage cette passion avec Eric Giraud qui avec son épouse Myriam, élève des Chinese Crested Dogs sous l'affixe "du Bois Jarez". Cette passion leur vient de loin car, il vous l'expliqueront eux-même, ils ont possédé plusieurs Spitz Allemand dont Flambo du Bois de Moque-Souris (on y revient). Quelle carte de visite. Depuis deux ans, deux Spitz Loups sont venus chez eux. Eric a donc accepté, par amitié, de nous parler de cette race peu connue mais passionnante.

 

Le Spitz Loup

 

 

 

Bref aperçu historique :

 

Les Spitz allemands qui descendent du chien des tourbières de l’âge de la pierre « Canis familiaris palustris Rüthimeyer » et des « chiens des cités lacustres » postérieurs sont la race la plus ancienne de l’Europe centrale. De nombreuses autres races en descendent. Dans certaines régions non germanophones, le Spitz-loup porte le nom de « Keeshond », et le Spitz nain celui de « Pomeranian » (de Poméranie).

 

Le Standard :

 


 

standard FCI n° 97 / 05.03.1998 / F
Groupe 5 : Chiens de type Spitz et Primitifs
Sans épreuve de travail
Aspect général
Le Spitz séduit par la beauté de sa fourrure redressée par un abondant sous poil. Le cou est pourvu d'une opulente collerette en forme de crinière et la queue touffue portée fièrement sur le dos frappent tout particulièrement. Sa tête aux yeux vifs rappelant ceux du renard et ses petites oreilles pointues rapprochées confèrent au Spitz son aspect impertinent caractéristique.
Proportions importantes
Le rapport entre la hauteur au garrot et la longueur du corps du chien est de 1 à 1.
Comportement et caractère
Le Spitz est toujours attentif, vif et extraordinairement attaché à son maître. Il est très réceptif et facile à éduquer. Sa méfiance envers les inconnus et l'absence de tout instinct de chasse font de lui un gardien idéal pour la maison en ville ou pour la ferme. Il n'est ni peureux, ni agressif. Résistance aux intempéries, robustesse et longévité sont d'autres qualités qui le caractérisent.
Tête:
Région crânienne : de grandeur moyenne, le crâne du spitz vu de dessus est plus large dans sa partie postérieure et va en s'amenuisant et forme un coin jusqu'à la pointe du nez.
Stop : modérément à bien marqué, jamais abrupt
Région faciale :
Truffe : petite et ronde, elle est de couleur noir pur.
Museau : il est harmonieusement proportionné par rapport au crâne, il n'est pas trop long (rapport longueur du museau / longueur du crâne d'environ 2/3)
Lèvres : les lèvres ne se recouvrent pas, elles sont bien tendues et ne font pas de pli à la commissure. Elles sont entièrement noires.
Mâchoires, dents : d'un développement normal, les mâchoires qui présentent un articulé en ciseaux complet (toléré en pince), sont formées de 42 dents selon la formule dentaire du chien La face postérieure des incisives supérieures recouvre en contact étroit la face antérieure des inférieures, les dents étant implantées en équerre par rapport aux mâchoires.
Joues : elles sont délicatement arrondies sans être saillantes.
Yeux : de grandeur moyenne, de forme légèrement allongée et en position un peu oblique, les yeux sont de couleur foncée. Les paupières sont pigmentées en noir.
Oreilles : les petites oreilles du spitz sont attachées haut, relativement proches l'une de l'autre, triangulaires et pointues. Elles sont toujours portées dressées avec une pointe bien rigide.
Cou :
de longueur moyenne, le cou, large à l'insertion entre les épaules a une nuque légèrement galbée. Sans fanon, il est couvert d'une collerette en forme de crinière.
Corps :
Ligne supérieure : elle commence à la pointe des oreilles, portées droites et bien dressées et se prolonge après une douce courbure dans le dos court et horizontal. La queue touffue rabattue sur le dos dont elle couvre une partie parachève la silhouette.
Garrot/Dos : le garrot, bien sorti, se fond progressivement dans le dos qui est aussi court que possible, droit et solide.
Rein : court, large et puissant
Croupe : large, courte et non avalée
Poitrine : bien descendue et bombée, région sternale bien développée.
Ligne inférieure : la cage thoracique est développée aussi loin que possible vers l'arrière, le ventre n'est que modérément relevé.
Queue : Attachée haut et de longueur moyenne, la queue, très touffue est dressée dès sa racine; rabattue vers l'avant et roulée sur le dos sur lequel elle appuie fermement. Une double boucle à l'extrémité de la queue est acceptée.
Membres :
Membres antérieurs :
Ils sont droits et le devant est plutôt large
Epaules : l'omoplate est longue et oblique vers l'arrière. Le bras, d'une longueur à peu près identique, forme avec l'omoplate un angle d'environ 90°. L'épaule est bien musclée et fermement attachée à la cage thoracique.
Coudes : l'articulation du coude est solide, bien contre le thorax et tournée ni en dedans, ni en dehors.
Avant-bras : de longueur moyenne, vigoureux en comparaison du tronc, parfaitement droit, sa face postérieure est bien garnie de franges.
Métacarpe : solide et de longueur moyenne, il forme avec l'avant-bras un angle d'environ 20° par rapport à la verticale.
Pieds : les pieds antérieurs sont aussi petits que possible, ronds, avec des doigts serrés (pieds de chat) et bien cambrés. Les ongles et les coussinets plantaires sont noirs.
Membres postérieurs :
Ils sont très musclés et portent jusqu'au jarret des culottes abondantes. Les postérieurs sont droits et parallèles.
Cuisse et jambe : elles sont approximativement de même longueur.
Genou (grasset) : l'articulation n'est que modérément angulée, elle est solide et, dans le mouvement, ne se déporte ni vers l'intérieur, ni vers l'extérieur.
Métatarse : de longueur moyenne, il est très robuste et perpendiculaire au sol Pieds : les pieds postérieurs sont aussi petits que possible, ronds, avec des doigts serrés (pieds de chat) et bien cambrés. Les coussinets sont résistants. Les ongles et les coussinets plantaires sont de couleur aussi foncée que possible.

Allures :
Par l'effet d'une bonne impulsion, le mouvement du Spitz est coulant et élastique. Les membres se meuvent droit devant.
Peau :
la peau, adhérente au corps, ne forme aucun pli.
Robe :
Nature du poil : le Spitz a un poil double : un poil de couverture long, droit et écarté et un sous poil court, épais et ouaté. La tête, les oreilles, les faces antérieures des membres antérieurs et postérieurs et les pieds ont un poil court et dense (velouté). Le reste du corps a un poil long et abondant. Ni ondulé, ni bouclé, ni hirsute, il ne forme pas de raie sur le dos. Le cou et les épaules sont couverts d'une abondante crinière. Les faces postérieures des membres antérieurs sont bien garnies de franges, les membres postérieurs présentent, de la croupe au jarret, une culotte opulente et la queue est touffue.

Couleur du poil : Le Spitz-Loup est gris-loup (gris-nuage) C'est un gris argenté charbonné (avec du noir à l'extrémité des poils). Le museau et les oreilles sont foncés. Autour des yeux, il y a un dessin en "branche de lunettes" nettement marqué, formé d'une ligne noire délicatement dessinée allant en biais de l'angle externe de l'œil au point d'attache inférieure de l'oreille, associé à des hachures nettes et des dégradés ombrés formant des sourcils courts et expressifs. La crinière et la région des épaules est plus claire. Les membres antérieurs et postérieurs sont d'un gris argenté sans tâches noires au dessous des coudes et des genoux, à part de petites tâches noires allongées en coup de crayon sur les doigts (pencelling). La pointe de la queue est noire. La face intérieure de la queue et les culottes sont d'un gris argenté clair.
Taille et poids :
Le Spitz-Loup est le plus grand des spitz. Il mesure 49cm +/- 6cm au garrot et doit avoir un poids correspondant à sa taille.
Taille moyenne des Spitz-Loup confirmées en 2003 :
Mâles : 2 x 48, 1 x 52, 1 x 54 = 50.5 cm
Femelles : 1 x 44, 3 x 47, 1 x 48, 1 x 49, 1 x 51 = 47.6 cm
Défaut :
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

 

Le Spitz Loup et nous :

 

Il y a 25 ans que nous avons des spitz allemands oranges ou noirs. Dans les expositions, nous voyions régulièrement Claude Grange avec ses Spitz loups, ma femme et moi admirions le plus grand model de la famille des spitz,  et nous nous disions qu'un jour nous aurions un " LOUP " ce fut chose faite il y à deux ans avec la venue de Fripouille Of Bloom White de chez Elisabeth Loiselet et ensuite ce fut le tour de Gaïa d' Arlande de chez Claude Grange. Nous ne le regrettons pas c'est vraiment une race formidable par sa beauté, mais aussi son caractère bien Spitz, nous retrouvons dans le Spitz Loup le même  comportement et attitude que chez nos petits. C'est un variété trop peu connue et qui est trop rare dans nos expositions.
 

 

Album Photo :

 

Fripouille of Bloom White

 

 

 

 

 

Ginger d'Arlande

 

 

 

 

 

 

(Prop. et photos : Eric et Myriam Giraud)



31/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres